Rouvrir les frontières : quelle vie nous attend après la pandémie ?

La vie après la Covid-19

Nous allons discuter ci-dessous de l’impact que la pandémie de l’an 2020 aura sur notre vie, le système de santé, et nos déplacements et voyages en 2021 et dans les années suivantes à cause de Covid-19.

Il est certain que notre vie sera radicalement différente après la récente pandémie. Toutefois, il est prévu qu'un vaccin efficace et anodin soit disponible en automne 2021. Que signifie cela alors quant à notre vie après la Covid-19 ?  Reviendrons-nous un jour à notre mode de vie ancien ou adopterons-nous une nouvelle norme ?

 

Allianz Partners, notre partenaire, a recruté les services du futurologue Ray Hammond pour prédire l'avenir et le mode de vie après la Covid-19, tout en soulignant les premiers aspects de changement qui vont marquer le nouveau monde. Les informations recueillies portent notamment sur le secteur des affaires et secteur social vu leur importance par rapport aux branches d'activité principales du groupe et leur impact direct sur nos affaires.

 

La vie après la Covid-19

 

  • Chez vous : Notre maison se transformera très vite à une forteresse numérique multifonctionnelle.


 

  • Au niveau de la santé : Les technologies de la e-santé sera la norme, y compris la téléconsultation, qui promeut l'adoption rapide des technologies de santé portables.


 

  • Par rapport aux déplacements des individus : Les déplacements routiers retourneront à la normale et les métropoles continueront à réorganiser leurs infrastructures et promouvoir la micro-mobilité.


 

  • Au niveau du voyage : Les mesures sanitaires strictes seront adoptées à travers tout le secteur de l'hôtellerie et de la restauration. Quant aux compagnies aériennes, elles reprendraient le même niveau d'activité comme avant la pandémie mais dans les quelques années à venir.


 

1- La maison prendra une dimension tout à fait différente

 

La plupart des employés de bureau étaient forcés à travailler depuis la maison. Avec ce changement, les entreprises ont finalement réalisé qu'elles n'allaient plus avoir besoin de bureaux spacieux et d'étages privés entiers au futur. Pour plusieurs salariés, travailler depuis la maison sera leur nouveau mode de travail, que ce soit un salarié à temps partiel ou à plein temps. Quant aux étudiants, l'enseignement à distance continuera de prévaloir grâce aux technologies de l'information et de la communication.

 

La maison du futur se transformera en des chambres de consultation médicale où le médecin de la famille fournira des services de consultation, diagnostic et conseil par téléphone ou appel en vidéo.

 

Les maisons deviendront très probablement des forteresses antivirales puisqu'elles seront équipées de capteurs électriques repérant les virus, stations de stérilisation et technologies de déclaration en temps réel aux autorités de santé.

 

Sur le plan environnemental, si 20% des salariés de bureau étaient forcés de travailler de la maison à cause de la pandémie pour quatre jours par semaine, on témoignerait alors une réduction significative de la pollution de l'air et l'empreinte carbone.

 

 

 

2- Le secteur des soins santé devra répondre à de nouvelles exigences

 

La santé publique sera une question de priorité à laquelle le monde entier va attacher une importance unique après la pandémie, notamment les gouvernements qui vont travailler d'arrache-pied pour garantir que les services de santé de qualité soient convenablement financés, disponibles, et largement accessibles.

 

Comme l'a signalé l'OMS récemment, « la santé est un moteur clé de l'économie. Ce que nous témoignons maintenant souligne le fait que sans santé, il n'y a pas d'économie. »

 

Les chaînes d'approvisionnement en produits et équipements médicaux seront abrégées et localisées en vue de garantir la livraison rapide et à temps des dispositifs médicaux nécessaires.

 

Même si les frontières rouvrent et le monde reprend complètement son activité normale, les médecins et patients préféreront toujours de fournir des services de consultation en ligne. Cette évolution radicale vers la télémédecine aboutira également à une demande croissante des technologies de santé portables, qui seront comme des moyens de divertissement et motivation non seulement à la jeune génération mais aussi à la population plus âgée en vue de surveiller leur condition médicale.

L'arrivée de la pandémie et le confinement qui a suivi ont abouti à un nombre croissant significatif des patients signalant des problèmes de santé mentale, notamment le chagrin, la dépression et l'anxiété accrue. Les professionnels de la santé mentale fournissent désormais un nombre visiblement plus grand de services de consultation à distance pour faciliter et améliorer le suivi à long-terme des patients qui ont souffert le plus.

On prévoit que l'impact de la pandémie sur la santé mentale sera plus durable que la pandémie elle-même.

 

3- Une transition vers un déplacement flexible

 

Les bus, trams, et métros encombrés se sont avérés comme un moyen de transmission important de la Covid-19 et d'autres virus. Cependant, certaines personnes seront obligées, à cause du travail ou pour d'autres raisons, de continuer à utiliser les moyens de transport public. Les passagers seront bientôt capables de mettre un masque « intelligent » qui produit un signal fluorescent lorsqu’une personne atteinte du coronavirus respire, tousse ou éternue près d’eux.

 

Dans les villes, les moyens de micro-mobilité conventionnels et nouveaux (bicyclettes, scooters électriques, skateboards électriques, etc.) contribueront aussi au déplacement des individus du point A au point B sans avoir recours au transport public. La micro-mobilité réduira aussi la congestion et la pollution d'air.

 

Il existe un autre facteur qui affecte sans doute l'utilisation du réseau routier. Il s'agit des salariés de bureau qui travaillent désormais depuis la maison et ne sont plus obligés à faire la navette domicile-travail. Par conséquent, le parcours annuel moyen de leur voiture va diminuer considérablement. Il s'ensuit que le taux de location de voiture courte durée augmenterait aux dépens des achats d'automobile en pleine propriété.

 

4- L’expérience de voyage témoignera des changements radicaux

 

Un des secteurs les plus touchés par la pandémie est le secteur aérien. Pour la plupart des gens, les voyages de longue distance ont été suspendus brusquement suite à l'annonce de la pandémie.

 

Les vols court-courriers et domestiques vont reprendre leur activité normale une fois que les déplacements domicile-travail et voyages d'affaires et de loisirs retournent à la normale. Les passagers aériens devront mettre un masque tout au long du vol et doivent faire les adieux à leurs proches en dehors de l'aéroport.

 

Dans certains cas, les passerelles d'embarquement seront utilisées comme "tunnels de désinfection" ultimes et seront probablement équipées de capteurs électroniques (en cours d'élaboration par Airbus) qui peuvent "flairer" le coronavirus.

 

Les compagnies aériennes vont aussi réduire le volume de bagages en cabine en vue d’accélérer le processus d'embarquement et réduire le risque de contamination ainsi que les services de repas et boisson à bord.

 

L'industrie des croisières, quant à elle, sera le secteur le plus touché par la crise puisque personne n'a une vision claire de la manière à suivre pour organiser les croisières tout en respectant la distanciation sociale et surtout pour établir les procédures de quarantaine des passagers malades en vue d'éviter la contamination des autres.

 

L'hôtellerie adoptera également des mesures sanitaires plus strictes. Les restaurants vont probablement rouvrir mais pour des horaires d'ouverture plus courts et avec beaucoup moins de tables disponibles aux clients. Quant au menu, il sera beaucoup plus facile à consulter.

 

Enfin, les voyages d'affaires seront réévalués notamment parce que la pandémie a montré clairement que les réunions de travail et la totalité du travail peuvent se faire aisément en visioconférence, réduisant ainsi les coûts et l'empreinte carbone y résultant. Seules les réunions commerciales, expositions et événements sportifs internationaux retourneront sans doute à la normale dans le futur prochain.

 

En conclusion, le monde ne pourra pas assouplir les mesures de distanciation sociale complètement sans la mise en place d'un vaccin efficace pour protéger les gens contre la réinfection par la Covid-19 et autres virus appartenant à la famille des coronavirus.

 

Les sociétés post-Covid-19 seront plus sages et beaucoup mieux préparées pour gérer toute crise sanitaire au futur. On espère également que de nouvelles opportunités seront saisies largement en vue de vivre et travailler dans des environnements plus durables qui sont établis lors de la crise.

 

Nous avons évidemment appris beaucoup de choses de cette pandémie et avec chaque crise se présentent de nouvelles opportunités. La société constate aujourd'hui qu'elle ne nécessite pas d'immeubles de bureaux géants et que les humains ne sont pas obligés de faire la navette domicile-travail au même jour ou à la même heure. On conclut aussi à quel point il est important d'investir dans les services de santé bien financés et adaptés aux exigences du futur, outre les chaînes d'approvisionnement en dispositifs médicaux et l'industrie manufacturière. Ce sont des leçons importantes à tirer.

 

Source : Allianz Partners

 

Nous prenons soin de vous

Nous veillons à protéger et prendre soin de nos employés, membres et partenaires et à garantir leur bien-être. Nous adoptons toutes les mesures de précaution nécessaires en vue d'assurer la santé et sécurité de nos employés, membres et partenaires dans ces temps exceptionnels.

Pour tout besoin d'assistance, veuillez nous contacter sur notre numéro WhatsApp +971 56 344 8951 pour vous assister immédiatement ou veuillez contacter nos agents au service à la clientèle sur les numéros dédiés au centre d'appel pour toute question. Vous pouvez également télécharger l’appli mobile MyNEXtCARE.